Rapport IN2P3 Projet « 3D Métal »

Lien vers le rapport

Lien vers le dossier contenant les annexes

Annexe 1 : Les technologies de fabrications

Annexe 2 : Poudres, H&S, coût achat machine FA et Formation

Annexe 3 : Évolution pour les bureaux d’études

Annexe 4 : Caractérisation mécanique de l’inox 316L

Annexe 5 : Tenue en Ultra Vide de l’inox 316L

Annexe 6 : Soufflet à doigt RF

Annexe 7 : Beam Position Monitor

Annexe 8 : Retour d’expérience chez Hypérion Laser

Annexe 9 : Les sous-traitants en France

Extrait de l’introduction du rapport:

Ces dernières années, la Fabrication Additive (FA) est devenue un procédé de fabrication incontournable qui révolutionne les processus de conception et de fabrication d’éléments mécaniques. Elle a commencé à se développer dans les années 80 et elle atteint actuellement une maturité qui lui permet d’être utilisée de manière rentable et fonctionnelle par les industriels. La FA est définie comme un procédé de mise en forme d’une pièce par ajout de matière, à l’opposé de la mise en forme traditionnelle par enlèvement de matière (usinage). La FA était à l’origine réservée au prototypage et à la partie pré‐production du cycle de vie d’un produit. Actuellement, elle est aussi utilisée dans la phase de production. Elle présente cependant la limite de se révéler moins productive que l’usinage traditionnel et elle est principalement utilisée pour la réalisation de pièces en petites et moyenne séries. La FA s’insère également dans la phase de post‐production du cycle de vie d’un produit. En effet, elle peut être utilisée pour réparer des pièces endommagées ou pour remplacer des éléments dont la réalisation en série est terminée et qui n’existent plus en stock. La FA permet notamment de fabriquer des formes très complexes, irréalisables avec les procédés conventionnels, ainsi que de diminuer le nombre de pièces d’un assemblage. En fonction des pièces, la FA peut permettre une réduction importante des coûts et des délais de fabrication en simplifiant le processus global par l’envoi direct d’un fichier 3D et la suppression d’opérations multiples de tournage, de fraisage ou de soudure. La FA est donc un procédé de fabrication relativement nouveau qui, utilisé correctement, présente de nombreux avantages. Elle est une rupture majeure en ingénierie, pour produire différemment mais aussi pour concevoir de nouvelles géométries et combinaisons de matériaux.Le but du projet ’’3DMétal’’ de l’IN2P3, est d’effectuer une étude prospective de cette technologie. Ce projet est mené par 14 agents, appartenant à 9 laboratoires différents de l’IN2P3, qui ont pour mission de fournir, une évaluation des technologies, des sous‐traitants, ainsi qu’un retour d’expérience sur la réalisation de prototypes, afin de fournir une aide aux laboratoires en termes d’organisation et d’investissement.


Soufflet à Doigt

Beam Position Monitor

Publié par rfacnrs

Réseau Fabrication Additive du CNRS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :